GARDE D’ENFANTS ET FERMETURE DES éCOLES : «PRENDRE DES DéCISIONS COHérENTES»

26/05/2020
GARDE D’ENFANTS ET FERMETURE DES éCOLES : «PRENDRE DES DéCISIONS COHérENTES»

" Monsieur Roviero vient de publier sur sa page facebook personnelle mais publique, un article dans lequel en tant que « 1eradjoint délégué aux affaires scolaires et périscolaires », il réclame la mise en place d’un service de garde sur le temps scolaire alors même qu’il partage mon point de vue sur la pertinence d’avoir fermé les écoles maternelles et élémentaires…

 Loin de tout esprit polémique stérile et inutile, je tiens à faire une mise au point pour rappeler que ma décision de fermeture des écoles a été prise UNIQUEMENT au regard du simple principe de précaution et de ma responsabilité de Maire, garant de la santé de tous mes administrés.

 Je l’ai fait, après avoir pris en compte l’avis négatif du Conseil Scientifique sur la réouverture des établissements avant la rentrée de septembre, et après avoir analysé avec mes services et les 6 directrices des Écoles primaires et maternelles, la faisabilité du respect des prescriptions à mettre en œuvre dans le cadre du protocole établi par l’Éducation Nationale.

Mon point de vue est loin d’être isolé car je constate que le 11 mai dernier, seulement 30% des écoles du département ont rouvert et qu’elles n’ont accueilli que 10% des élèves scolarisables, ce qui démontre que l’immense majorité des parents partagent ma position.

Je suis bien conscient que la fermeture des écoles entraîne des problématiques de garde pour les parents devant reprendre le travail dans cette période de déconfinement mais je serais incohérent et irresponsable de mettre en place un système alternatif de garde qui exposerait les enfants aux mêmes risques que ceux dont je veux les préserver par ma décision de fermeture des groupes scolaires.

J’observe également que, depuis le 11 mai, plusieurs dizaines d’établissements ont dû fermer à nouveau sur le territoire français consécutivement à des cas qui s’y sont déclarés parmi les enfants ou les personnels. De plus, le virus du COVID-19 est encore très présent et bien plus encore dans un département comme la Moselle très fortement impacté.

Enfin, je rappelle que l’État d’urgence sanitaire est décrété en France par l’État jusqu’au 10 juillet.

Aussi, pour l’heure, je ne donnerai pas suite à cette sollicitation de mise en place d’un service de garde minimum. Je le redis : les risques encourus par les enfants dans un tel accueil sont similaires à ceux auxquels ils auraient pu être confrontés dans les établissements scolaires.

Je complète cette décision par celle de ne pas organiser les centres aérés (ALSH) de juillet. La décision concernant ceux du mois d’août sera, quant à elle, prise dans la deuxième quinzaine de juin lorsque de nouvelles informations sanitaires nous seront communiquées.

Préserver la santé de tous doit être l’objectif de chacun. "

 René DROUIN,

Maire de Moyeuvre-Grande